Le coin des enfants

Ma grande fille

A l’aube de ses trois ans, je me rends compte que ça fait longtemps que je ne suis pas venue parler des progrès de PetitChou par ici.

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir particulièrement grandi depuis cet été. En centimètres évidemment, Mademoiselle oscille désormais entre le 3 et le 4 ans côté garde-robe et chausse du 25 (et crâne avec ses nouvelles bottes et ses baskets qui courent vite). Je n’arrive pas à me dire si c’est notre inconscient qui la fait aller dans ce sens, mais elle devient « une vraie fille », du genre à demander si « elle est jolie » quand elle termine de s’habiller ou à vouloir me chiper mes pinceaux quand je me maquille. Cela me fait sourire autant que ça me chiffonne car les clichés genrés ont tendance à me sortir par les trous de nez. Mais comme je n’ai pas de fils pour comparer, je laisse un peu couler…

IMG_0512

Et puis, il y a plein d’autres étapes qui ont été franchies en quelques mois.

La propreté bien sûr, sujet qui m’a valu des sueurs froides tout l’été et qui est désormais bien acquis. Une belle étape que de sortir des couches avec PetitChou (même si c’est pour mieux plonger dedans avec SweetyChou). Son sac de rechange reste bien accroché sur son porte-manteau à l’école, ce qui m’emplit d’une grande fierté, car encore la semaine de la rentrée, je n’en menais pas bien large…

Deux semaines plus tard, c’est la tétine qui a été remisée au placard. De son propre chef en plus. Comme quoi, on a beau ne pas y croire, les enfants fonctionnent par déclic et avancent sans problème dès qu’ils sont prêts.

Elle reconnaît plusieurs lettres de son prénom et demande très souvent à ce qu’on lui écrive les mots « Papa », « Maman » etc. Elle sait d’ailleurs parfaitement les différencier. Du côté des chiffres par contre, le Cinq se fait systématiquement la malle et on a souvent droit à du « Un, deux, trois, quatre, six, sept, huit, neuf, douze, quatorze… », ce qui n’est déjà pas si mal.

Elle a bien apprivoisé son vélo à petites roulettes, sur lequel elle pédale vite et crie « Décollage » quand elle accélère 🙂 En voiture ou à pied, elle est aussi très attentive au concept de feu rouge/feu vert. Du coup, on hésite déjà à lui faire passer son code de la route…

IMG_0543

Bien sûr, il y a aussi des jours où elle nous en fait baver. D’une nature assez réservée à l’école, la maison semble être son défouloir, et ce sont Papa et Maman qui trinquent ! Alors les recadrages ne se font pas attendre, même si je n’aime pas me fâcher (les voisins doivent en avoir marre de nous entendre crier…).

Néanmoins, elle s’est fait des copines dans sa classe, surtout Zuliette et Zo’éphine, et j’ai pu la voir un peu évoluer à l’école lorsque j’ai accompagné les Petites Sections au marché début octobre. Ahhh le plaisir de jouer à la petite souris et d’enfin voir à quoi ressemble sa nouvelle vie d’écolière (j’en profite pour faire un gros Big Up à ma copine Cha et à tous les instits de maternelle – Respect éternel !). Elle nous a d’ailleurs ramené tous ses travaux d’école avant les vacances de la Toussaint. Si nous connaissions déjà le concept du cahier de vie, je ne vous raconte pas l’émotion avec laquelle nous avons parcouru son « Cahier du Bonhomme » ainsi que son classeur d’évaluation.

Depuis 5 mois maintenant, elle est aussi une grande sœur attentive et maternante, toujours prête à faire une caresse, un bisou ou à apporter un doudou à sa petite sœur. Il faut dire que SweetyChou le lui rend bien, éclatant de rire à chacune de ses pitreries et ne la lâchant que rarement du regard. Un joli début de complicité qui me rend toute chamallow vous imaginez bien !

Mais ce que je préfère par-dessus tout, c’est son humour naissant, et les blagues plus ou moins volontaires qu’elle nous fait. Pas de doute, PetitChou a grandi et le grand bébé pas si lointain fait désormais place à une fillette au caractère bien trempé, attachante et rigolote.

Bravo ma grande puce ! Tes parents sont fiers de toi <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. cha

    merci pour le big up…
    le pas de la rentrée est souvent plus dur à passer pour les parents que pour les enfants qui quoi qu’on en dise s’adaptent (en general) assez vite
    l’essentiel est qu’elle soit bien dans ses baskets
    …et pour le bruit, les cris les voisins et tout ça… on peut déménager dans le même immeuble parce qu’ici aussi je pense que les voisins nous maudissent (pire ils ne veulent peut etre pas d’enfant à cause de notre numero deux)
    pour ta question sur « le genre », chez nous pas de « formatage » on essaye de donner des voitures et des bébés, de la dinette aux deux mais la passion des engins et des motos est bien reellechez le garçon alors que la fille adoooore les poupées et autres petites figurines. heureusement ils jouent tous les deux à la dinette et aux bébés… ça me rassure un peu!
    profitez bien de vos pepettes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *