Warning: Illegal string offset 'wp_maintenance_version' in /home/lmdweb/bullabebe.com/wp-content/plugins/wp-maintenance/wp-maintenance.php on line 75
Les nuits de SweetyChou – Test du Cocoonababy – BULL(A)BB
Le coin des enfants

Les nuits de SweetyChou – Test du Cocoonababy

test cocoonababy

J’ai longtemps hésité à publier cet article car je sais d’expérience qu’en la matière, les enfants ont un sens de la contradiction inné, et que face aux bébés qui trouvent que le sommeil est une perte de temps, notre chance pourrait nous valoir quelques lancers de cailloux.

Mais puisque mon blog est avant tout là pour partager mon vécu de maman et les petites astuces qui fonctionnent à la maison, j’ai fini par cliquer sur publier !

Voilà une bien longue intro pour vous dire qu’à à peine 3 mois, SweetyChou fait ses nuits. A vrai dire, elle les a fait mi-juillet (soit à l’âge de 10 semaines) à notre plus grand étonnement. PetitChou avait fait ses nuits vers 3 mois (ce qui est plutôt rapide aussi) mais là, cela me semblait vraiment incroyable (surtout pour un bébé allaité exclusivement) que j’ai préféré attendre un peu avant d’officialiser la nouvelle. Mais comme quoi, cela existe !

Avec le recul, je me rends compte que l’un de nos meilleurs alliés dans cette quête de la nuit complète, c’est le Cocoonababy Red Castle dans lequel elle dort depuis le retour de la maternité. Gadget ou indispensable, je restais plutôt sceptique à son sujet avant de l’utiliser mais je dois bien reconnaître que nous n’avons connu aucun réveil en sursaut à cause du réflexe de Moro et que la position semi-foetale nous a évité moult régurgitations et autres inconforts gastriques courant chez les bébés.

test cocoonababy

Au final, notre puce s’est trouvée contenue et rassurée dans ce petit nid douillet. Douillet, et super PRATIQUE ! Léger, peu encombrant et complètement déhoussable, il nous suit partout, de la chambre au salon, en weekend ou en vacances (il a remplacé le lit parapluie, peu pratique avec un nouveau-né).

Est-ce un hasard ou est-ce que SweetyChou aurait si rapidement fait ses nuits sans ? Le mystère reste entier, mais je ne regrette pas du tout de me l’être fait prêter !

Évidemment, neuf cela reste cher pour une utilisation relativement courte, mais si vous le trouvez d’occasion ou qu’on peut vous le prêter, foncez !

test cocoonababy

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Isabelle de Guinzan

    Oui ça vaut le coup d’essayer en tout cas ! Je me garde l’info bien précieusement pour l’arrivée de mon baby boy 😉

  2. Julie

    Bonjour Anne-Sophie et merci pour ce petit article de test sur le Cocoonababy, j’essaye de faire un tour des mamans et des blogueuses qui en sont satisfaites, du coup je t’ai mis en lien sur mon article qui regroupe les différents tests : http://www.nid-ergonomique-bebe.com/test-cocoonababy/
    De mon côté aussi nous avons vraiment aimé le Cocoonababy, donc je ne peux que le recommander à tout le monde 😉
    Bonne journée !

  3. Service Client Red Castle

    Bonjour Anne-Sophie,
    Nous vous remercions pour ce beau partage d’expérience autour du Cocoonababy et sommes heureux de constater qu’il a apporté les bénéfices attendus à votre enfant.
    J’en profite pour signaler à vos lectrices que la position de votre enfant sur la photo n°3 (celle avec l’oreiller bleu) est déconseillée : l’enfant doit être positionné plus haut dans le coussin (comme sur la première photo – en haut – celle avec la couverture rouge) de sorte que son menton ne touche pas son torse. Bien placer l’enfant en position haute garantit le bon angle d’inclinaison du buste (limiter les régurgitations) et la bonne position de la tête (dégagement des voies respiratoires).
    Enfin, il ne faut pas placer d’élément (lange, couverture) entre la tête de l’enfant et le Cocoonababy comme on peut le voir sur les photos 2 et 3 : cela durcit la surface du matelas ( ce qui peut favoriser le développement de plagiocéphalies tête plate) et présente un risque de suffocation si l’enfant venait à retourner le lange sur son visage.
    J’espère que ces conseils seront utiles à vos lectrices et nous vous remercions encore pour votre témoignage.
    Bien cordialement
    François

Répondre à Isabelle de Guinzan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *